Accéder au partage de Samba depuis Debian

De HomeServer.DIY.
Aller à : Navigation, rechercher

Si l’accès à un partage samba est assez simple sous windows, il est moins évident de le faire sur une machine qui n’offre que les lignes de commandes pour toute interface avec elle. Cependant, avec quelques commandes simples il est possible de faire en sorte que ce partage soit accessible comme tout autre répertoire de ce pc, et ceci de façon automatique. Ceci se révèlera très pratique si par exemple vous virtualisez votre serveur de streaming audio alors que vos mp3 sont sur votre serveur principal et partagés via samba.

Pour cela, il existe un paquet très pratique: smbfs

Sommaire

Pré requis

Avant de l’installer, nous allons vérifier que les sources des paquets soient mises à jour. En effet, si ce n’est pas le cas, vous risquez de ne pas pouvoir télécharger les paquets, et donc pas pouvoir les installer.

Dans un terminal ou via un client ssh tapez:

apt-get update

Voilà, la liste des paquets disponibles sur les dépôts est à jour.

Installation de smbfs

Installons smbfs avec la commande suivante:

apt-get install smbfs

Le terminal vous affiche les paquets nécessaires à l’installation de smbfs. Ces paquets sont appelés les dépendances. Confirmez l’installation de smbfs et de ses dépendances en tapant « o » puis entrée.

Une fois ceci fait, les paquets sont téléchargés puis installés de façon automatique.

Configuration du paquet

Une fenêtre s’ouvre et vous demande de donner le nom du groupe de travail associé à samba. Comme sur les postes windows, le groupe de travail doit être le même qui celui est configurer dans samba sinon vous ne pourrez pas accéder à vos partages.

Renseignez donc la ligne à l’écran et tapez « entrée ».

La page suivante vous proposera de configurer le paquet dhcp3-client. Dans la très grande majorité des cas vous n’en aurez pas besoin, donc sélectionnez ‘non » et tapez « entrée ». Votre poste termine la configuration des paquets, et vous êtes prêts à vous servir de smbfs.

Configuration des partages Samba

Sous linux, il faut monter les partages dans un répertoire si on veut y accéder. En gros, dans notre cas, le partage apparaitra dans le répertoire créé comme s’il se situait sur notre pc client.

Passez en mode super utilisateur en tapant

su

Puis votre mot de passe root.

Il faut donc créer ce répertoire pour votre utilisateur sous debian. Celui-ci s’appelle « user »

mkdir /home/user/partage_samba/

Attention, linux comprend assez mal les espaces dans les noms de fichiers ou de répertoires. Préférez y l'underscore "_"

Maintenant, nous nous baserons sur les éléments suivants:

Le nom du partage samba s’appelle « documents »

L’adresse ip du serveur samba est 192.168.0.100

Votre nom d’utilisateur samba est « admin »

Votre mot de passe d’utilisateur samba est « azerty »

Montons notre partage samba dans le répertoire que nous venons de créer:

smbmount //192.168.0.100/documents /home/user/partage_samba/ -o username=admin

Le terminal vous demande votre mot de passe, tapez « azerty » puis « entrée ».

Vous avez maintenant accès à votre partage samba comme s’il était un répertoire de votre pc.

Pour le vérifier, listez le contenu de ce répertoire avec:

ls /home/user/partage_samba/

Si le contenu de ce répertoire est le même que celui du partage, vous avez réussi votre configuration.

Petite commande permettant de démonter manuellement le partage:

smbumount /home/user/partage_samba/

Enfin, pour éviter de monter de façon manuelle le partage à chaque démarrage du poste client, il est possible de le faire automatiquement en modifiant le fichier /etc/fstab .

Pour éditer ce fichier tapez:

nano /etc/fstab

Puis ajoutez la ligne suivante à la fin du fichier, et qui reprend les paramètres énoncés dans cet article:

//192.168.0.100/documents        /home/user/partage_samba        smbfs password=azerty,username=admin 0 0

Attention, ne faîtes aucun retour à la ligne !

Finissez avec cette commande pour monter le partage sans redémarrer la machine:

mount -a

Votre système accède maintenant aux partages du serveur samba. Si cela est plus long et complexe que sous windows, ces manipulations ont l’intérêt, d’après mon expérience personnelle, de rendre le poste sous linux moins difficile lorsque l’on veut accéder à ces partages avec des identifiants différents de la session ouverte sur le client.