Choix d'un onduleur

De HomeServer.DIY.
Aller à : Navigation, rechercher

Le choix d’un onduleur ou alimentation sans interruption peut vite devenir un casse tête, VA, Demi-charge, technologie off-line… Je vais vous présenter le plus simplement possible ce qu’est un onduleur, son rôle et ses éléments. Pour ce faire, on va partir sur le choix d’un onduleur pour un petit serveur sous Atom.

Sommaire

Consommation de l’installation

Dans un premier temps, il faut déterminer la puissance que consomme l’installation à protéger. Il faut bien sûr mettre sur l’onduleur le minimum (le reste de l’installation informatique peut très bien être protégé par des prises parasurtenseurs présente sur l’onduleur). Dans le cas d’un serveur@home, l’onduleur alimentera le serveur, le switch/routeur et éventuellement un écran. Il suffit d’additionner les valeurs en Watt de chaque élément. Généralement cette information est donnée par le constructeur. On peut également mesurer à l’aide d’un Wattmètre la consommation de chaque élément

  • Un switch/routeur/box : ~ 10 W
  • Un écran LCD 19″ : ~ 60 W
  • Serveur@home sous Atom : > 50 W

Dans l’exemple la consommation total est de 120 W.

Les Volt – Ampères (ou VA)

En régime alternatif sinusoïdal, il existe en réalité trois puissances électriques : la puissance active (en Watt), la puissance réactive (en Volt Ampère Réactif) et la puissance apparente (en Volt Ampère). La puissance apparente nous renseigne sur la quantité d’énergie qu’est capable de transmettre un appareil électrique.

TriangleP.jpg

Pour connaître la valeur en Volt Ampère d’une puissance exprimée en Watt il faut diviser la puissance active par le facteur de puissance (cos φ). Cette valeur dépend de votre équipement, mais on va prendre un facteur de puissance assez défavorable pour sur-dimensionner légèrement nos besoins, cos φ = 0,6.

Si on reprend notre exemple la puissance apparente nécessaire est de S = 120 / 0.6 = 200 VA. Il faut donc choisir un onduleur d’au moins 200 VA.

Pour vous simplifier la vie, j’ai fais un petit tableau :

Conversion Watt / Volt Ampère

Watt 5 10 25 50 100 200 500 1000
Volt Ampère 8 17 42 83 167 333 833 1667

Dans notre exemple on a 120 W, le calcul est assez simple :

S = 2*17 + 167 = 201 VA

Sur cette valeur on peut ajouter un facteur de correction de 1.5 pour couvrir une modification de l’installation (Ajout d’un disque dur, changement du couple carte mère/processeur ? etc…). Mais dans notre cas, on peut simplement ajouter 50 VA par sécurité.

Choix d’un onduleur

Il existe trois types d’onduleur :

  • Technologie « off-line ». C’est l’onduleur le moins coûteux. La batterie n’est utilisée que lorsqu’une coupure du secteur est détectée. Ceci engendre une brève coupure (quelques millisecondes) que normalement les appareils connectés encaissent très bien. De plus, en cas de baisse de tension non détecté, l’onduleur ne se déclenchera pas (Mais les appareils informatiques sont assez souples au niveau de la tension d’entrée).

Offline.jpg

  • Technologie « on-line ». Ce type d’onduleur effectue en permanence la double conversion. Le principal avantage c’est que les appareils connectés dessus ont une parfaite sinusoïde quelque soit les déformations en entrée de l’onduleur.

Online.jpg

  • Technologie « line-interactive ». C’est un hybride des deux autres technologies. Il permet de filtrer au mieux les défauts de la sinusoïde tout en évitant la double conversion (qui engendre des pertes par effet Joules). En effet l’onduleur étant toujours connecté il permet de corriger des légères baisses/hausses de tension sans puiser dans la batterie (suivant l’onduleur environ : 180 – 260V).

Linei.jpg

Dans notre cas, un simple onduleur off-line peut suffire, mais le surcoût de la technologie line-interactive est minime au vue des avantages.

Autonomie

L’autonomie d’un onduleur dépend essentiellement de la charge et de la capacité de la batterie. Les batteries d’un onduleur ne sont pas faites pour alimenter longtemps la charge, mais seulement le temps nécessaire à l’extinction automatique des matériels informatiques (ou éventuellement, le temps nécessaire a un groupe électrogène de démarrer). Le constructeur fournit l’autonomie à la charge maximale ainsi qu’à la demi-charge (à la moitié de la charge). Il faut donc choisir un onduleur qui se rapproche de la valeur de la demi-charge pour gagner en autonomie (suivant notre budget), 10-15 minutes suffisent dans la majorité des cas. Les coupures d’électricité ne durent rarement plus de 10 minutes (sinon c’est qu’il y a un problème grave qui nécessite l’intervention d’un technicien sur place).

Liens externes

Infos détaillées sur les onduleurs: Onduleurs.fr